Stress : qui est-tu ?

Stress, mais qui est-tu ?

 « Le bon stress permet d’avancer, le mauvais fait régresser. »

Catherine Mathieu

 

Et si je calmais mon excès de stress ?

fleche-bas

fleche-bas

La réalité du stress

boule

Derrière le mot « Stress » se cachent en fait des secousses et manifestations émotionnelles. Un mot fusant dans tous les sens et utilisé pour toutes excuses dans notre société actuelle.

Qui ne dit pas « Je suis stressé » ou « Je suis anxieux » pour tout et pour rien de nos jours ? Qui n’est pas parfois ou souvent touché par le « stress » et au final par un certain mal-être ?

Mais la vision de notre stress, de notre vie et de la vie ne dépend-elle pas de la manière dont nous accueillons et traitons nos émotions vécues ? Et surtout, au-delà de ce terme se trouvent bien souvent des troubles ressentis au quotidien. La colère, la tristesse, la peur, l’angoisse, l’irritabilité, le dégoût, le tracas, le mépris, etc. Les émotions non exprimées se transforment souvent en souffrance du moment et/ou à long terme.

La peur

La peur se traduit parfois par un mal au ventre, « la peur au ventre ». Ou bien une
Avoir peurappréhension de fuite, le recul, des mains moites, un mal de vivre, des insomnies, des angoisses récurrentes, des tremblements jusqu’au malaise, la peur de ne pas pouvoir gérer une situation compliquée, peur de nos semblables négatifs et tyranniques…

Comment vaincre ma frayeur et mon anxiété face à la réalité ? Toutes les réponses sont en moi. Pour mon confort, je suis capable de réagir et d’agir. Il en va de ma santé physique et mentale et de celle de mes proches également.

 

Couverture la peur1

Untitled-3

JE PRENDS MA PEUR EN MAIN

La colère

Etre en colère

La colère signale et naît d’une frustration, une insatisfaction, une injustice… Notre corps reçoit et perçoit une réaction détestable vécue par divers indices : perte de la réalité, manque de recul, la raison s’égare, la rancune peut aller jusqu’à la haine, la vengeance…

Les muscles se crispent, se mobilisent, se contractent. La respiration se bloque et saisit tout notre corps douloureusement.

Comment réagir sainement avant d’agir brutalement ? Toutes les solutions demeurent en moi. Pour m’éviter l’irréparable, j’apprends à me calmer et à prendre de la distance juste le temps de me récupérer et de me réfléchir. Il en va de mon avenir et de celui de mes proches.

 

Couverture la colère

Untitled-3

JE PRENDS MA COLÈRE EN MAIN

 

La tristesse

La tristesse indique un mal à vivre suite à un chagrin, un désespoir, une séparation, un manque affectif, une perte (objet, animal, être cher…). Elle se manifeste par exemple par un repli sur soi, l’envie de se cacher, se fuir et fuir les autres, un manque d’appétit, des insomnies…

Notre corps devient vulnérable, les larmes souvent parlent et remplacent la parole du mal à s’exprimer… La respiration ralentit, l’inspire est difficile et l’expire s’entrecoupe…
Repli sur soi

Comment apprivoiser et traiter ma tristesse ? Toutes les ressources sommeillent en moi. Pour réussir à dépasser ma tristesse, je commence par la regarder en face en m’autorisant le temps nécessaire pour la surpasser. Il en va de ma créativité d’être mieux à mon rythme.

 

Couverture la tristesse1

Untitled-3

JE PRENDS MA TRISTESSE EN MAIN

Y a de la joie… !

Y a de la joieEt la joie dans tout ça ? Elle est le parent pauvre des émotions. La grande oubliée de notre société formatée. Un monde de plus en plus factice où il faudrait presque construire le robot de la joie pour se rappeler de son existence…

Une illustration toute simple : à quand remonte exactement  votre dernier fou rire ? Réfléchissez quelques secondes… Avez-vous trouvé ? Si oui, cultivez votre source d’énergie vitale. Si non, quel dommage de se priver d’une si belle pulsion de vie. Qu’en pensez-vous ?

 

Couverture la joie

Untitled-3JE PRENDS MA JOIE EN MAIN

 

Pour aller mieux en soi et un monde meilleur : aucune recette miracle.

La solution se trouve en chacun de nous.

 

 

 

Share Button